Les Haget en Nouvelle-Calédonie

Les Haget en Nouvelle-Calédonie

Chasse, pêche et traditions

A Lifou, on a pas de cinéma, on n'a pas de musée, on n'a pas de piscine municipale, on n'a pas de boutiques pour faire du shopping, on n'a pas beaucoup de resto (et ils sont chers +++), on n'a pas de parc d'attraction, on n'a pas de bar, on n'a pas de boite de nuit...Par contre, on a la nature. Et sur ce point, y'a des trucs incroyables. Déjà pour commencer, un petit film que j'ai fait rapidement sur les 3 chasses sous-marines que j'ai fait, je m'efforcerai de filmer toutes les espèces possibles même si là je me suis plutôt orienté gros poisson à randes dents. Pour ce qui est de la qualité, je débute en caméra ET en montage alors soyez indulgents...

 

 

Bon, donc comme vous l'avez compris, j'ai commencé la chasse sous- marine. J'aurai mon fusil dans 1 mois 1/2, pour l 'instant je ne tire que quelques flèches avec les fusils des copains. Première chasse avec 7m de fond environ, je ne tiens que 30 sec sous l'eau (2min15 dans le hamac), c'était donc largement suffisant. Par contre, la 3ème avec 12 ou 15m de fond, c'était nettement plus difficile. Les meilleurs de mes potes chassent à 20m. 

 

J'ai malheureusement pas pris les photos de la deuxième pêche ou on a eu des gros de 5 - 6 Kg, mais au moins vous verrez la tronches des poissons qu'on pique (poissons perroquets). Le démarrage que je vous mets, c'est dans le jardin de Guillaume (un pote infirmier). Ce qu'on voit au fond c'est un puit.

 

 

Le puit vu de plus près...

 

 

Ensuite il faut descendre dedans, ça a pas l'air très compliqué, mais les parois, c'est du corail mort, et comme pour le reste de l'île où ill n'y a pas de plage, c'est tranchant, piquant bref... désagréable. Le plus près c'est Guillaume, tout en haut, c'est JB.

 

 

 

Pour arriver là, la mer est dans le dos, la sortie du trou la où c'est noir en face. On est sur le platier (c'est le sol de corail) et on a juste à se mettre à l'eau pour être dans l'aquarium.

 

 

Et voilà le résultat d'une heure à l'eau, les autres ont été beaucoup plus fournies, mais bien entendu, j'ai pas fait de photos.

 

 

 

 

Bon, donc voilà pour l'instant pour le monde sous-marin bien que ce ne soit qu'un début et que j'espère pouvoir vous montrer les tortues, les tricots rayés, des raies un peu mieux, des rascasses, et tout le reste. On a malheureusement pas beaucoup l'occasion avec Lila d'aller à l'eau tous les deux (nains obligent). Alors si moi je découvre tout ça à travers la chasse, Lila, elle, s'adonne aux joies de la randonnée palmée. C'est pas complètement comme du PMT parce que la randonnée palmée c'est beaucoup plus chic. Non, en vrai, ça consiste à se retrouver en groupe, avec un guide, des palmes, un masque, un tuba certes, et de se ballader et regarder les poissons mais avec un rythme beaucoup plus élevé. Le guide explique ce que sont les espèces, connait bien tous les coins. J'ai pas essayé mais ça à l'air sportif et sympa.  

 

On passe donc à une autre activité, très secrète sur Lifou. Même si tout le monde le fait, que tout le monde va aux même coins, il est interdit d'en parler, de dire où tu vas etc... un peu comme aux champignons, sauf que là, si les autres sont au courant, il peuvent faire de la sorcellerie et te jeter un sort pour que tu trouves rien. Alors méfiance ! Vous aurez tous deviné, je parle de la chasse aux crabes de cocotiers. Pour y aller, RdV 20h pour... apéro (mais il vaut mieux y aller léger), puis départ à 21h pour 1h de marche dans la jungle en pleine nuit, sur des sentiers pas plus larges que ton sac à dos. Mieux vaut s'équiper d'un coup'coup'. Il faut mieux aussi mettre un pantalon et un T-shirt à manches longues même s'il fait très chaud, parce que sur les troncs d'arbres (que tu es obligé de toucher) il y a des centaines de fourmis "électriques" comme ils les appellent. Je vous laisse deviner pourquoi. Elle font à peine 1mm mais ça reste très très très désagréable, surtout quand t'en a des dizaines sur toi. Ensuite, tu longes la rive pendant des heures à la recherche de cet animal extra-terrestre, pesant de 1 à 3 Kg, bleu indigo sur la face, durs comme du bois sur le dos. Surtout, ne pas se faire pincer. Si on les appelle crabes de cocotiers, c'est qu'ils se nourrissent de noix de coco et si vous m'avez vu galérer pour en ouvrir une au coup'coup', eux ils ont aucun souci pour les déchiqueter à pinces nues, les casser et les racler sans en laisser une miette. Autant te dire qu'il faut pas se faire pincer. J'ai fait le test avec un gros morceau de bois, on aurait dit de la paille. Ils grimpent aux arbres (mais chopent les coco par terre), sur les falaises, et se planquent dans des trous qu'ils remplissent de bourre de coco. Quand tu en vois un, tu appelles Michel (c'est celui qui m'a emmené) et c'est lui qui l'attrape et le ficelle. 

 

Michel c'est celui qui tient la maison de la vanille que vous avez vu dans l'album photo avec les animaux, l'espèce de zoo un peu discount mais qui a beaucoup plu aux enfants. C'est un personnage incroyable. Il vit un peu à l'écart de la tribu, il tient sa plantation de vanille qu'il fait visiter aux touristes. Mais pour manger, c'est une autre histoire, ou plutôt une autre époque. Il chasse. Un coup le crabe, un coup la roussette, un coup le cochon sauvage (il pause des pièges dans la foret), un coup la biquette sauvage... Il réfléchit toujours en se disant "c'est bon, j'ai a manger pour ce week-end, mais dimanche, il faut que j'aille chasser". Et à côté de ça, c'est un enfant. Il parle comme un enfant ("ça c'est la maison de moi, et notre plan à nous ce soir c'est d'aller chercher des crabes !!!"). Il est généreux sans réserve, il n'a aucun vice, pas une once de malhonnêteté, quand il parle il dit ce qui lui passe par la tête, mais comme un enfant, il n'a pas l'esprit calculateur ou profiteur. En partant chercher les crabes il m'a dit: "ceux qui sont dans le sac à toi ils sont pour toi, et ceux qui sont dans le sac à moi, ils sont pour moi". J'ai donc compris que chacun ramenait ses crabes... soit, ça parait logique pour un mec que tu connais pas. Sauf que les 3 premiers crabes c'est lui qui les a trouvés, et j'en avais 2 dans mon sac et lui 1. On les a répartis équitablement en nombre, par contre j'avais les plus gros. Je lui ai proposé d'échanger, il a pas voulu. Un mec bien. Je retournerai faire d'autres chasses avec lui.

 

Bref, retour à la maison à 4h30 du matin après avoir fait ce stage commando, avec 8 jolis crabes.

 

 

Les crabes ficelés

`

 

 

Et pour l'anecdote, on est parti à la chasse aux crabes, mais on a réussi à chasser une roussette, pas avec un fusil comme on fait d'habitude, mais en abattant l'arbre sur lequel elle était.

 

 

 

La roussette poilue.

 

 

 

Le dépeçage de la roussette.

 

 

La roussette à la crème et au vin rouge. En vrai c'est pas mal, mais présentée comme ça, il vaut mieux avoir faim (et Lila avait pas du tout faim).


 

 

 

 

 

La dernière partie, et non la moindre car activité largement répandue sur Lifou, la tradition: une bonne bouffe entre potes le dimanche. Interdit de manger ce qu'on a pas tué (mis à part les pates, les salades, les brochettes, la glace à la noix de coco etc...). Au menu ce jour: salade tahitienne avec les poissons perroquet piqués, crabes de cocotiers dans leur lait de coco au curry, rousette à la crème et au vin rouge. 

 

 

 

 

 

 

On n'est pas sur la photo mais c'est sur notre terrasse !!!

 

Voila donc pour cet article bien long mais plein de niouzes, on serait super contents de pouvoir partager ça avec vous aussi (et on a une chambre en rab') alors bougez-vous sur Lifou.

 

A pluch' les gens, gros bisous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



25/03/2013
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres